• Jean-François Dubreuil / Revue de Presse

    Frankfurter Allgemeine Zeitung, 87,5 x 62 cm

    Ces contraintes tout oulipiennes réduisent de façon drastique les prérogatives habituelles de l’artiste, mais constituent, en même temps, une formidable machine à peindre dont l’efficacité n’a cessé de se confirmer, en particulier dans sa capacité à produire une infinie variété d’objets. L’effet Canada-dry joue ici à plein : on dirait de l’abstraction géométrique et cependant cela n’en est pas vraiment. D’une certaine manière, il s’agit de peinture d’histoire, bruissant des innombrables frémissements du monde, tels que la presse écrite les encrypte.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :